chien berger belge

Chien Berger Belge : Tout ce qu’il faut savoir sur cette race

Un chien Berger Belge est, comme son nom l’indique, une race originaire de la Belgique. C’est un chien très actif qui demande beaucoup d’attention et d’entretien.

Il y a tellement de choses à apprendre sur cette race !

Nous allons donc découvrir la plus part des choses qu’il faut savoir sur un chien Berger Belge !

Ce qu’il faut savoir sur un chien Berger Belge

Le chien berger belge est élégant et gracieux. C’est une variété unique lors de quatre chiens berger belges. Il est plus connu sous le nom de Groenendael en Europe. L’une de ses caractéristiques et son long pelage noir avec une apparence imposante. C’est un chien à la fois athlétique, beau et qui conserve la capacité de travail pour laquelle il était connu à l’origine, c’est-à-dire, la conduite de troupeau. Le berger belge est un excellent choix pour les compétitions d’agilité, la conduite de troupeau et d’obéissance.

Le Berger Belge, en plus d’être un chien idéal pour le travail, c’est aussi un compagnon familial idéale de par sa douceur. Tant qu’il reçoit l’exercice dont il a besoin, c’est un merveilleux compagnon de famille.

Parmi toutes les caractéristiques de cette race, l’une des plus importantes à prendre en compte et son énergie débordante, ce qui fait du chien berger belge un compagnon qu’il faut savoir gérer en lui apportant une dose journalière d’activité physique car le berger belge n’est pas un chien qui aime paresser à la maison. Le berger belge a la particularité de courir après un troupeau de moutons toute la journée et cet instinct ne disparaît pas simplement parce qu’il vit dans une maison. Le berger belge est un chien très intelligent qui a besoin de variétés pour ne pas s’ennuyer. Pour les personnes qui travaillent beaucoup, ce n’est pas un bon choix si il n’a aucun moyen de faire de l’exercice pendant la journée. si vous le laissez seul, il risque de se créer son propre divertissement, ce qui peut se résumer par de la destruction involontaire ou bien, il risque de développer une anxiété de séparation.

Si vous avez une cour clôturée, c’est l’idéal. Leur héritage de berger fait d’eux des chasseurs de moutons, et ils s’élanceront à la poursuite des joggeurs, des cyclistes et des voitures s’ils ne sont pas contenus par une clôture.

Aimante et loyale, un chien berger belge protégera toujours «ses» enfants, mais il est important que les parents surveillent lorsque les enfants du voisinage sont présents. Comme ce sont des chiens très alertes, ils peuvent prendre le bruit et la bonne humeur du jeu pour une agression et donc essayer de mordre les amis de vos enfants. Avec une bonne surveillance et des corrections adéquates, vous pouvez lui apprendre que ce n’est pas un comportement approprié. Les chiens de berger belge se comportent mieux avec les enfants lorsqu’ils sont élevés avec eux depuis leur enfance ou qui sont socialisés avec eux dès leur plus jeune âge.

Si vous avez d’autres animaux, les bergers belges peuvent bien s’entendre avec eux, même si parfois il peut y avoir des problèmes avec des animaux étrangers qui viennent sur leur propriété. Ils aiment chasser, donc les chats qui tiennent bon s’en sortiront probablement mieux que ceux qui tournent la queue et s’enfuient.

Ce chien polyvalent à de nombreuses excellentes caractéristiques. Il est aimant, loyale et énergétique, mais il peut aussi être timide, sensible et plein de volonté. Cependant, si vous le consacrez du temps, des efforts et de l’énergie, il faut bien tout votre travail.

Faits marquants

  • La timidité peut-être un problème de cette race. Lorsque vous choisissez votre berger belge, ne prenez pas celui qui bat ses compagnons ou celui qui se cache dans les coins, prenez plutôt celui qui se trouve « au milieu » et qui a un comportement plus « sage ».
  • Le chien berger belge a besoin de stimuli mentales et physiques, sous forme de dressage ou de jeux. Si vous ne pouvez pas lui consacrer au moins une heure d’exercice par jour, celui-ci trouvera son propre divertissement.
  • Les chiens berger belges muent toute l’année et ont besoin de 15 à 20 minutes de brossage par semaine.
  • Les bergers belges sont des chiens qui peuvent être amitieux avec d’autres animaux, s’ils sont élevés avec eux. Comme ce sont des chasseurs nés, ils auront tendance à poursuivre les animaux qui fuient.
  • Un chien berger belge chasse les joggeurs, les cyclistes et les voitures, ils ont donc besoin d’une cour bien clôturée.
  • Les chiens de berger belges sont très intelligents et alertes. Ils ont également un fort instinct de garde et protecteur. Un entraînement précoce et cohérent est importante !
  • Bien qu’il s’agisse de chiens de grande taille, ils sont très orientés vers les gens et veulent être inclus dans les activités.
  • Les chiens de berger belges sont axés sur le jeu et sont sensibles. Faites en sorte que les séances d’entraînement soient amusantes, cohérentes et positives.
  • A cause de leur grande intelligence, leur niveau d’énergie élevé et d’autres caractéristiques, les Bergers belges ne sont pas recommandés à des personnes qui n’ont aucune expérience canine.
  • Si vous souhaitez avoir un chien en bonne santé, il est important de ne jamais aller chercher son chien chez une personne inappropriée ou dans une animalerie.

Histoire des Berger Belges

Vers la fin des années 1800, quatre races de chiens berge ont été développées en Belgique. Le chien Berger Belge en fait parti!

Parmi ces quatre variétés, ont retrouve le :

  • Malinois,
  • Tervuren,
  • Laekenois
  • Berger Belge appelé aussi Groenendael.

Un Club a été crée au mois de septembre en 1891 pour pouvoir déterminer lequel des nombreux types de chiens différents représentaient les chiens de berger développés en Belgique. Ce club a été nommé « le club du Chien Berger Belge ». Plusieurs éleveurs se sont réunis à Bruxelles pour examiner les chiens berger de cette région. Finalement, il a été décidé que les berger nées en Belgique sont des chiens avec les yeux marrons très foncés, de taille moyenne avec des oreilles triangulaires. Ils ne sont différent que par leurs poils, ce qui veut dire la texture, la couleur et la longueur des poils. Plus tard, plusieurs examens de chiens dans d’autres provinces belges ont abouti à des conclusions similaires.

Le chien berger belge à poil noir a été développé principalement par l’éleveur Nicolas Rose, dont l’élevage remonte à 1893. La race tire son nom européen du domaine de Rose, le Château Groenendael, en dehors de Bruxelles. Il a acheté les chiens fondateurs de la race, Picard d’Uccle et Petite. Leurs descendants sont les ancêtres des Berger Belge d’aujourd’hui. Ces chiens ont été immédiatement populaires pour leur polyvalence et ont été utilisés comme chiens de police à Paris et à New York au début des années 1900. En Belgique, les douaniers patrouillaient avec eux à la frontière.

La taille d’un chien Berger Belge

Le mâle du Berger Belge mesure de 60 à 66 cm à l’épaule et pèse de 30 à 35 kilos, les femelles de 56 à 60 cm et de 28 à 32 kilos.

Personnalité d’un chien Berger Belge

Le Berger Belge est intelligent, courageux, alerte et dévoué. Il est décrit comme étant toujours en mouvement lorsqu’il n’est pas sous commandement. Son sens de l’observation en fait un excellent chien de garde. Mais son héritage de gardien de troupeau le rend naturellement méfiant envers les étrangers. S’il n’est pas correctement entraîné et socialisé, cette méfiance peut conduire à un comportement agressif. Un chien berger belge bien socialisé et bien entraîné est un protecteur sûr pour ses maîtres et n’attaque pas sans raison. Il s’agit d’un chien très affectueux et amical avec les gens qu’il connaît. Il est également exigeant envers eux en termes de temps et d’attention. Cette race n’aime pas être seule, il veut faire des choses en famille. Il a besoin de beaucoup de stimulation mentale sous forme d’entraînement et de jeu.

Ce tempérament idéal de chien berger belge n’est pas le fruit du hasard.

Il est influencé par un certain nombre de facteurs, notamment :

  • l’hérédité
  • l’entraînement
  • la socialisation

Les chiots qui ont un tempérament agréable sont curieux et enjoués, prêts à s’approcher des gens et à être tenus par eux.

Avant d’adopter un chien Berger Belge, demandez toujours à voir au moins un des deux parents pour vous assurer qu’ils ont un tempérament agréable avec lequel vous êtes à l’aise. La plus part du temps, c’est la mère qui est disponible. Demandez à rencontrer les autres membres de la famille du chien que vous voulez est également utile pour évaluer ce qu’il sera une fois qu’il sera grand.

Comme tout chien, le Berger Belge a besoin d’une socialisation précoce lorsqu’il est jeune. La socialisation permet de s’assurer que votre chien Berger Belge deviendra un chien bien équilibré. Le fait de recevoir régulièrement des visiteurs et de l’emmener dans des parcs qui sont très fréquentés, dans des magasins qui acceptent les chiens et lors de promenades tranquilles pour rencontrer les voisins l’aidera également à améliorer ses aptitudes sociales.

La santé d’un chien Berger Belge

La plus part du temps, un chien berger belge est en bonne santé. Mais comme toutes les races, cela n’empêche pas qu’il soit sujets à certains soucis de santé. Tous les chiens berger belges ne seront pas atteints de l’une ou l’autre des maladies que nous allons cités, mais il est important d’en prendre connaissance si vous envisagez d’adopter un chien de cette race.

Si vous adoptez un Berger Belge, trouvez un bon éleveur qui ne refusera pas de vous montrer les certificats de santé des deux parents du chiot que vous désirez. Les certificats de santé qui ont été fait prouvent qu’un chien a été testé pour une certaine maladie pour ainsi prouver qu’il n’en souffre pas.

Dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche chez un chien est une affection héréditaire dans laquelle l’os de la cuisse ne s’adapte pas bien à l’articulation de la hanche. Cette douleur peut-être dans l’une des deux pattes arrière ou dans les deux, ce qui peut amener le chien à boiter. Il est possible que votre chien ne montre aucun signe d’inconfort s’il est atteint de cette maladie. Lorsque votre chien commence à devenir vieux, il peut développer de l’arthrite.

Si vous décidez d’adopter un chiot, demandez à l’éleveur la preuve que les parents ont bien été testés pour cette maladie et qu’ils n’ont bien aucun problèmes à ce niveau. C’est une maladie héréditaire, qui peut également être déclenchée par des facteurs environnementaux. Par exemple par une croissance rapide due à un régime alimentaire trop riche en calories, à cause de blessures dues à des sauts ou bien des chutes.

La dysplasie du coude

La dysplasie du coude est un problème héréditaire fréquent chez les chiens de grande taille, peu importe la race. Ce problème est dû à la différence de croissance entre les 3 os qui composent le coude. Ce qui cause alors une laxité des articulations et peut entraîner une boiterie qui souvent, est douloureux. Dans certains cas, il est possible défectueux chirurgical pour corriger ce problème ou tout simplement prendre des médicaments pour soulager la douleur. Dans tous les cas, il est important de vous référer à votre vétérinaire habituel.

L’épilepsie

Le chien de berger belge peut souffrir d’épilepsie, qui est un trouble qui provoque des crises ménagères ou graves. Ce problème peut être d’ordre héréditaire.

L’épilepsie chez le berger belge peut également être déclenché par des maladies infectieuses, des troubles métaboliques, ou bien l’exposition des poisons ou de grave blessure sur la tête. Cela peut aussi de cause inconnue, appelé idiopathique. Un comportement inhabituel, comme courir frénétiquement, tituber se cacher peut aussi provoquer les crises d’épilepsie.

Lorsqu’une crise survient, celle-ci peut-être effrayante, mais n’engage pas le pronostic vital du chien, qui reste plutôt bon sur le long terme lorsque le chien est atteint d’épilepsie idiopathique. L’épilepsie ne peut pas être guérie mais contrôlée par des médicaments. Un chien atteint de cette maladie, peut vivre pleinement une vie saine grâce à une bonne gestion de ce trouble.

Si votre chien berger belge a des crises, emmenez-le immédiatement chez le vétérinaire pour un diagnostic et des recommandations de traitement.

Atrophie progressive de la rétine (APR)

Il s’agit en fait d’une maladie dégénérative de l’œil qui finit par entraîner la perte de la vue en raison de la perte des photorécepteurs à l’arrière de l’œil du chien. On pense qu’elle n’est pas très répandue chez les chiens berger belges. Elle peut être détecter plusieurs années avant qu’il ne montre des signes et qu’il ne perde la vue. Heureusement, un chien peut utiliser sans aucun problèmes ses autres sens pour compenser celui qu’il vient de perdre. Un chien qui est devenu aveugle peut vivre sans aucun soucis une vie pleine et heureuse. Ne prenez tout de même pas l’habitude de déplacer vos meubles trop souvent. Les éleveurs réputés doivent avoir un certificat annuel fait par un ophtalmologue vétérinaire pour les yeux de leurs chiens et qu’ils n’élèvent pas de chiens atteints de cette maladie. Le certificat oculaire de l’éleveur doit être daté de moins d’un an.

Le cancer

Les chiens comme les humains peuvent développer un cancer. Il existe de nombreux types de cancer différents et le succès du traitement diffère pour chaque cas individuel. Pour certaines formes de cancer, les tumeurs sont enlevées chirurgicalement, d’autres sont traitées par chimiothérapie et d’autres encore sont traitées à la fois chirurgicalement et médicalement.

Sensibilité à l’anesthésie

Certains chiens berger belges semblent être sensibles à l’anesthésie. Il est important d’avertir votre vétérinaire de cette possibilité afin qu’il puisse suivre les mêmes protocoles d’anesthésie que ceux utilisés avec les lévriers, notamment un examen physique pré-anesthésie et des travaux de laboratoire, l’obtention d’un poids actuel, l’administration soigneuse de l’anesthésie et la surveillance des signes vitaux du chien pendant et après l’opération.

Hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est un niveau anormalement bas de l’hormone produite par la glande thyroïde. Un signe léger de la maladie peut être l’infertilité. Les signes les plus évidents sont l’obésité, la faiblesse mentale, l’affaissement des paupières, le manque d’énergie et les cycles de chaleur irréguliers. Le pelage du chien devient grossier et cassant et commence à tomber, tandis que la peau devient dure et foncée. L’hypothyroïdie peut être traitée avec des médicaments quotidiens, qui doivent être pris tout au long de la vie du chien. Un chien qui reçoit un traitement quotidien de la thyroïde peut vivre une vie pleine et heureuse.

L’activité d’un chien Berger Belge

Un chien berger belge est un chien d’intérieur/extérieur. Il doit vivre à l’intérieur avec la famille, mais il doit avoir accès à une cour clôturée qui l’empêchera de s’échapper pour poursuivre les cyclistes, les joggeurs et les voitures qui passent.

Si cela est possible pour vous, faites faire à votre chien berger belge des exercices dans une zone clôturée, en plus des longues promenades journalière. Il a besoin d’au moins une heure d’activité par jour, qui peut être répartie en deux ou trois séances d’exercice ou de jeu. Le chien Berger Belge aime jouer au frisbee ainsi qu’à d’autres jeux de récupération. Si vous aimez faire de la randonnée ou du jogging, votre chien de berger belge sera heureux de vous accompagner. Pensez à l’entraîner à la compétition en obéissance, en pistage ou en agilité. Peu importe ce que vous avez prévu, tant que vous le tenez occupé. Ne soyez pas surpris s’il se met à courir en faisant de grands cercles dans votre cour. C’est une partie de son héritage de berger qui resurgit.

Introduisez progressivement les exercices. A partir de 9 semaines à 4 mois, lancez une balle pour qu’il la ramène. De 4 à 6 mois, des cours d’obéissance tout les mois, des promenades chaque jour de maximum un kilomètre, plus un temps de jeu dans la cour répondront à ses besoins. Dès 6 mois à un an, jouez jusqu’à 40 minutes deux fois par jour. Continuez à limiter les promenades à un kilomètre. Après l’âge de ses un an, votre chien Berger Belge peut commencer à faire du jogging avec vous. Mais faites attention à gardez la distance à moins d’un kilomètre et pensez à lui donner des pauses fréquentes en cours de route. Évitez les endroits dures telles que l’asphalte ou le béton. Au fur et à mesure que votre chien grandit, vous pouvez augmenter la distance ainsi que le temps que vous courez ensemble. Ces niveaux progressifs d’exercice l’aideront à protéger ses os et ses articulations en développement.

Bien que le Berger Belge soit intelligent et très facile à entraîner, il est un penseur indépendant. Pour réussir à l’entraîner, vous devrez gagner sa confiance et son respect sans recourir à la colère, à l’intimidation ou à la force physique. Malgré toute sa confiance et sa force, le Berger Belge est sensible et son tempérament peut être endommagé, parfois irrémédiablement, par des corrections brutales. Il se débrouille mieux avec une combinaison de règles fermes, justes et cohérentes et de récompenses pour un comportement correct.

La nourriture d’un chien Berger Belge

La quantité journalière recommandée et de : 2 à 3 places d’aliments secs de haute qualité par jour, répartis sur 2 repas.

En fonction de sa taille, son âge, sa corpulence, son métabolisme et de son niveau d’activité, votre chien a besoin d’une certaine quantité de nourriture. Comme nous, les chiens n’ont pas tous les mêmes besoins de nourriture.

La qualité de la nourriture que vous achetez pour votre chien fait également une grande différence. Plus la nourriture est bonne et plus elle contribuera à nourrir votre chien. Vous aurez ainsi, moins besoin de secouer sa gamelle.

Couleur du pelage et toilettage

Le chien berger belge est une race à double pelage. Le poil de couverture est abondant, avec un poil long et droit, modérément dur au toucher, jamais filandreux ou soyeux. Le sous-poil doux et dense protège des intempéries et son épaisseur varie en fonction du climat dans lequel vit le Berger Belge.

Le poil est court sur la tête, à l’extérieur des oreilles et sur la partie avant des pattes. Des touffes de poils protègent l’ouverture de l’oreille. Le poil du reste du corps est long et comprend un poil long et abondant (appelé collerette) autour du cou, qui est le plus visible chez les mâles. Une frange de poils longs descendant le long de l’arrière des pattes avant et de l’arrière des cuisses, et un poil long, lourd et abondant sur la queue. Comme dans la plupart des espèces, le mâle est plus ornemental que la femelle.

Le Berger Belge idéal est complètement noir ou noir avec un peu de blanc entre les coussinets, à l’extrémité des orteils postérieurs, une petite tache ou bande sur le poitrail. Vous pouvez également voir un peu de givre sur le menton ou le museau. Le blanc à l’extrémité des orteils avant est considéré comme un défaut selon le standard de la race, mais il n’affecte bien sûr pas les capacités du Berger Belge en tant que chien de compagnie ou de travail.

Entretien des poils

Attendez-vous à passer 15 à 20 minutes par semaine à brosser ce pelage pour éliminer les poils morts et éviter les nœuds. Si vous faites cela, vous ne devriez pas avoir beaucoup de poils morts qui volent dans votre maison, surtout si vous complétez le brossage hebdomadaire par un brossage quotidien rapide d’une minute ou deux.

Comme la plupart des chiens à double pelage, le Berger Belge perd ses poils toute l’année, avec au moins une lourde mue par an, en fonction du climat dans lequel il vit et de la quantité de poils qu’il possède. Pour en finir plus rapidement avec la période de mue, donnez un ou deux bains chauds pour aider à libérer le pelage et brossez plus fréquemment.

Les dents et les ongles

L’hygiène dentaire et le soin des ongles sont d’autres besoins de toilettage. Il est recommandé de brossez les dents de votre chien berger belge au moins deux ou trois fois par semaine pour pouvoir éliminer correctement toute l’accumulation de tartre et les bactéries qui s’y sont installés. Brossez ses dents tout les jours pour prévenir les maladies des gencives ainsi que la mauvaise haleine.

Vous devrez également lui coupez régulièrement les ongles si il ne les use pas naturellement. Si vous les entendez faire du bruit sur le sol, cela veut dire que vous devez les couper dès que possible. Des ongles courts et bien coupés maintiennent les pattes de votre chien en bon état et évitent ainsi que vos jambes ne soient griffées lorsque votre Berger Belge saute avec enthousiasme pour vous dire bonjour.

Le toilettage

Essayer de faire du toilettage de votre chien une expérience la plus positive possible pour lui, pleine d’éloges et de récompenses. Vous pouvez ainsi préparer le terrain pour des futurs examens vétérinaires ou d’autres petites manipulations faciles lorsqu’il sera plus grand.

Lorsque vous faites le toilettage de votre chien, pensez à vérifier qu’il n’a pas de plaies, d’éruptions ou de signes d’infection tels que des rougeurs, une sensibilité ou une inflammation sur sa peau, dans ses oreilles, sur son nez, dans sa bouche, sur ses yeux et sur ses pattes. Ses oreilles ne doivent pas être malodorante, ni avoir trop de cire ou de saleté à l’intérieur. Regarder que ses yeux soient clairs, sans rougeur et sans écoulement. Grace à tout cela, vous saurez détecter rapidement les petits problèmes de santé potentiels.

Venez vite apprendre comment entretenir la fourrure d’un chien à poils longs !

chien berger belge

Avec les enfants et les animaux domestiques

Les chiens bergers belges sont très sociables, aimables avec les enfants, surtout s’ils ont été élevés avec eux.Cependant, en raison de leur héritage de berger, gardien de troupeau, ils peuvent avoir tendance à mordiller « gentiment » les talons pour essayer de regrouper les enfants lorsqu’ils jouent. C’est pourquoi, il est important d’apprendre à votre chien berger belge que ce comportement n’est pas acceptable. À l’âge adulte, un chien berger belge qui n’a pas été familiarisé avec les enfants s’en sortira très bien dans un foyer où les enfants sont grands et mûrs pour interagir correctement avec lui.

Il est important d’apprendre aux enfants à approcher et toucher les chiens correctement. Toute interaction avec vos enfants et votre chien doivent être surveillé afin d’éviter un éventuel accident.Il est important de noter qu’un enfant ne doit jamais s’approcher du chien lorsqu’il est en train de manger (surtout ne jamais lui enlever sa nourriture) et lorsqu’il dort. Ne laissez jamais un chien seul avec un enfant.

Un chiens berger belge s’entend mieux avec les autres animaux lorsqu’ils sont élevés avec eux depuis leur enfance. Parfois, ils deviennent les meilleurs amis des chats et d’autres animaux. Ils les protègent comme le feraient les membres de leur troupeau, et parfois ils s’entendent tous sur une indifférence mutuelle. Les chiens berger belges peuvent être agressifs envers d’autres animaux qui ne font pas partie de leur famille. Si vous voulez que votre chien berger belge s’entende à merveilles avec les autres animaux, vous devez commencer à le familiariser tôt et le récompenser pour son bon comportement approprié. Si votre chien Berger Belge n’a pas été socialisé avec les autres animaux, il est recommandé de le garder sous contrôle.

P.S : Si vous désirez adopter un chien, venez vite lire : Adopter un chien, tout ce qu’il faut savoir avant l’adoption.

Laisser un commentaire

ATTENDEZ ! NE PARTEZ PAS MAINTENANT..

Récupérez votre GUIDE pour apprendre à DRESSER VOTRE CHIEN en 15 MINUTES PAR JOUR !