Apprendre à son chiot à ne pas avoir peur

Apprendre à son chiot à ne pas avoir peur

Dès le plus jeune âge, il faut apprendre à son chiot à ne pas avoir peur. Que ce soit des bruits, des personnes, des autres animaux, etc… Cela permettra à votre chiot de devenir un chien heureux et épanouis au lieu d’un chien peureux qui pourrait devenir déprimer ou malade !

Les chiots ont généralement peur lorsqu’ils sont confrontés à des personnes, des animaux ou des situations qui ne leurs sont pas familiers. Cette émotion normale est un mécanisme de protection qui incite le chien à se battre ou à fuir le danger. Elle est commune à tous les animaux (y compris les humains). Il existe des mesures que vous pouvez prendre pour atténuer certaines des craintes de votre chiot et pour l’empêcher de réagir de façon excessive lorsqu’il a peur.

C’est pourquoi nous allons découvrir ensemble comment apprendre à son chiot à ne pas avoir peur !

Identifier la peur de votre chiot

Il existe des circonstances presque illimitées qui peuvent provoquer un comportement craintif ou anxieux chez un jeune chien. Certaines sont plus courantes que d’autres. Tout ce qui est en dehors de l’expérience du chiot est généralement perçu comme une menace potentielle. En particulier par les animaux soumis ou timides. Il est utile, à des fins de dressage, de pouvoir identifier une peur spécifique. Voici quelques peur courantes :

  • Des bruits étranges ou l’approche d’un étranger peuvent provoquer une réaction chez n’importe quel chien, mais peuvent être particulièrement effrayants pour un chiot.
  • Être seul peut être un déclencheur de l’anxiété d’un chiot.
  • Les chiots peuvent réagir avec crainte à des animaux inconnus, à la rencontre d’enfants ou à la présentation de bébés.
  • Les chiots peuvent flipper à la vue d’une personne en uniforme, avec des cheveux longs ou portant un chapeau.

Certaines races nordiques comme les huskies de Sibérie, ainsi que des chiens de plus grande taille comme les bergers allemands, semblent plus sujets aux phobies du bruit comme la peur pendant les orages ou les feux d’artifice. Un chien qui est effrayé par quelque chose de spécifique pendant la période de socialisation peut toujours réagir à ce stimulus d’une manière craintive.

Voir comment son chiot réagit à la peur

Pour apprendre à son chiot à ne pas avoir peur, il faut premièrement voir comment il réagit à la peur.

La réaction du chiot à la peur dépend des circonstances et de son degré de confiance (ou non). Lorsque l’occasion se présente, la plupart des chiots s’enfuient ou tentent de se cacher de la menace. Les chiots anxieux ou craignant d’être laissés seuls peuvent essayer de s’échapper en griffant les fenêtres ou les portes. Mais aussi en pleurant ou en hurlant pour avoir de la compagnie. Ou même en mâchant ou en éliminant de façon inappropriée. Un chien soumis s’accroupit en position basse, puis se roule sur le dos et urine de manière soumise pour apaiser la menace perçue.

Lorsqu’il n’est pas possible de s’échapper et que le chiot se sent piégé ou défend sa propriété, il peut en résulter une agression induite par la peur. Vous remarquerez peut-être cette réaction chez votre chiot lorsque vous le mettez dans sa cage, et qu’il grogne et vous claque des dents. Il devient alors amical et heureux une fois sorti du confinement. Le chiot ne peut pas s’échapper de la cage, de sorte que vos mains qui s’approchent de lui peuvent provoquer une réaction de peur de la cage.

Votre chiot communique sa peur et essaie de repousser la menace en grognant, en aboyant, en levant ses griffes et en aplatissant ses oreilles. Ces signaux sont destinés à faire reculer l’agresseur et, s’ils ne fonctionnent pas, le chien peut attaquer.

Apprendre à son chiot à ne pas avoir peur en réduisant sa peur

La meilleure façon de prévenir la peur est de donner confiance aux chiots dès le plus jeune âge en les exposant à une variété de nouvelles expériences positives. Les chiens particulièrement timides peuvent bénéficier d’un entraînement à l’obéissance et de séances de jeux interactifs. Rien ne renforce davantage la confiance des chiens que d’être félicités pour avoir fait quelque chose de bien. Tirer à la corde avec une serviette est un excellent moyen de renforcer la confiance des chiens.

Si vous remarquez qu’un élément déclencheur particulier est la seule cause de peur, essayez de l’éliminer. Si ce n’est pas possible, aidez lentement votre chiot à se familiariser avec le déclencheur. Petit à petits, sa peur peut disparaître.

Problèmes et comportement de preuve

De nombreux jeunes chiens ont tendance à être timides pendant l’adolescence, vers l’âge de 4 à 5 mois. Une socialisation attentive aux déclencheurs potentiels pendant cette période peut être utile. La plupart des comportements liés aux peurs s’estompent à mesure que le chiot mûrit, prend de l’assurance et s’habitue à la situation déclenchante. Les exceptions peuvent se transformer en comportements problématiques.

Apprendre à son chiot à ne pas avoir peur en le punissant pour un comportement de peur ne fonctionne pas. Dans certains cas, cela peut aggraver le comportement et le rendre plus grave. Un chien extrêmement craintif, a besoin d’une aide supplémentaire que la plupart des propriétaires d’animaux peuvent lui offrir. Surtout s’il réagit avec agressivité.

Consultez un spécialiste du comportement animal pour obtenir des conseils. Certains chiens peuvent bénéficier de médicaments contre l’anxiété.

Conseils

  • Un comportementaliste canin pourra peut être vous aidez à découvrir pourquoi votre chien a peur et donc à résoudre ce problème de peur. Cela peut être due à des troubles du comportement. Le comportement du chien est très mystérieux pour nous.
  • Un éducateur canin peut parfois être utile pour combattre la peur de votre toutou. L’éducation canine peut parfois s’avérer très dure.
  • Pour éduquer son chien soie-même, il fut faire preuve de bienveillance et de patience.
  • Commencez le plus tôt possible l’éducation du chiot. Cela lui permettra d’avoir un bon renforcement positif.
  • Chaque membre de la famille doit aider votre petit chiot à combattre sa peur.
  • Habituer votre petit chien à être promener en laisse pour pas qu’il n’en ai peur.
  • Lorsqu’une phobie de votre petit compagnon à quatre pattes apparaît, calmer le vite avec un câlin et une caresse.
  • Ne l’empêcher pas d’aboyer avec une punition s’il le fait pour calmer sa peur.
  • Gronder et punir un chien peureux est la pire chose à faire.
  • Certaines races de chiens peuvent être peureuse.

P.S : Si vous avez un chien peureux, venez vite découvrir : Mon chien a peur de tout, comment l’aider ?

Venez découvrir une formation 100% vidéo pour former votre chien >>ici<<

Laisser un commentaire

ATTENDEZ ! NE PARTEZ PAS MAINTENANT..

Récupérez votre GUIDE pour apprendre à DRESSER VOTRE CHIEN en 15 MINUTES PAR JOUR !