Le langage corporel d'un chien

Comprendre le langage corporel d’un chien

Le langage corporel d’un chien se compose de beaucoup de comportement différents. Il n’est pas toujours facile de savoir quel comportement correspond à quoi !

Les chiens expriment leurs émotions avec leur corps, mais nous ne sommes pas toujours capables d’interpréter correctement les messages qu’ils envoient. Ou pire encore, nous comprenons mal leurs intentions, ce qui peut aggraver une situation difficile. Décrypter les comportements non verbaux et lire dans le regard de son toutou est un gros défi.

Nous allons apprendre ensemble à déchiffrer le langage corporel de votre chien.

Découvre ce secret pour dresser ton chien en 15 minutes par jour

A savoir avant d’apprendre le langage corporel d’un chien

Apprendre à lire ce que votre chien communique est l’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour renforcer votre relation avec lui. Bien que chaque chien ait ses propres nuances dans son style de communication, la plupart des chiens se fient à des postures et des expressions faciales similaires pour exprimer ce qu’ils ressentent.

Lorsque vous lisez le langage du corps d’un chien, il est important de noter que tout le corps du chien joue un rôle dans la signalisation. Par exemple, une queue qui remue ne signifie pas nécessairement qu’un chien est heureux, surtout si le reste de son corps est raide.

Tout, depuis les oreilles de votre chien et l’expression de son visage jusqu’à la position de ses pattes, et bien sûr, la queue, fonctionne ensemble pour aider à communiquer l’état émotionnel de votre chien. Le seul moyen pour eux de communiquer avec nous,c’est avec leurs corps, une communication non verbale.

Les différents comportement du langage corporel d’un chien

Voici quelques bases du langage corporel du chien pour vous aider à comprendre ce que votre chien essaie de vous dire.

Le chien heureux

Un chien heureux est engagé dans son environnement et aura une posture détendue et agitée.

Les oreilles : maintenues dans leur position naturelle. Les oreilles pointues se tiennent droites et les oreilles tombantes pendent légèrement vers l’avant.

Les yeux : doux, et le front est neutre (sans rides)

La bouche : Soit fermée sans tension autour des lèvres, soit, si le chien est actif, ouverte dans un halètement détendu

La queue : Il remue la queue dans un large mouvement de balayage qui est à égalité avec la colonne vertébrale, ou si le chien est engagé dans un jeu, agiter légèrement plus haut

La posture générale du corps sera douce et ondulante. Certains des mouvements du chien pourraient être exagérés, en particulier pendant le jeu.

Exemple de chien heureux :

Le langage corporel d’un chien d’alerte

Un chien d’alerte évalue son environnement pour plus d’informations. Tous les chiens d’alerte ne sont pas des chiens qui vont attaqué. La plus part donne un avertissement. Il va donc se mettre en défensive.

Les oreilles : relevées et pointées vers l’avant (regardez la base de l’oreille pour les races à oreilles tombantes)

Les yeux : grands ouverts et focalisés, avec un front neutre et détendu

La bouche : Fermée sans tension aux lèvres ou autour du museau

La queue : Elle s’étend à partir du corps, même si la colonne vertébrale est légèrement agitée.

La posture générale du corps du chien est répartie uniformément entre les quatre pattes en position « prête », alors qu’ils déterminent leurs prochains pas.

Voici quelques exemples :

Les chiens stressés, nerveux ou anxieux

Un chien stressé ou mal à l’aise adoptera les mêmes postures qu’un chien nerveux, mais il peut aussi adopter une série de comportements appelés « signaux d’apaisement ».

Ces mouvements sont des comportements d’apaisement ou de déplacement qui représentent une tentative d’auto-calibrage ou de réduction de la tension croissante.

Les signaux d’apaisement comprennent :

  • Détourner le regard
  • Détournement
  • Se déplacer dans une courbe
  • Mouvements lents
  • Bâillement
  • Congélation (figer sur place)
  • Léchage des lèvres
  • Les lèvres qui claquent
  • Renifler le sol
  • Levez une patte
  • Gratter
  • Se secouer (comme après s’être mouillé)

Les chiens stressés évitent souvent le contact visuel ou regardent la gâchette, puis détournent rapidement le regard.

Un chien en détresse et qui montre un signe de nervosité peut bailler exagérément, éternuer ou se lécher les lèvres fréquemment. Il peut aussi secouer son corps comme si son pelage était mouillé, se concentrer sur son toilettage ou se gratter excessivement. Il peut également montrer des signes d’inconfort. Toute cette gestuelle fait partie du langage non verbal d’un chien.

Exemples de langage corporel de chien stressé ou nerveux :

Venez vite lire : Pourquoi mon chien est anxieux ? Quelles sont les causes de l’anxiété ?

Le langage corporel d’un chien craintif

Un chien nerveux ou craintif aura une posture rigide et pourra se pencher en avant de manière à avoir le dos courbé et la tête près du sol.

Les oreilles : repliées contre la tête

Les yeux : le chien peut détourner la tête d’un facteur de stress mais orienter ses yeux vers lui, ce qui fait apparaître le blanc de ses yeux (appelés « yeux de baleine »).

La bouche : Le chien peut garder sa bouche bien fermée avec les coins de la bouche tirés vers l’arrière, ou il peut commencer à haleter sans changement de température ni augmentation de l’activité.

La queue : Un chien craintif repliera sa queue de manière à ce qu’elle soit appuyée contre le ventre, et il répartira son poids de manière à ce qu’il soit ramenée en arrière et éloignée des déclencheurs potentiels.

La posture générale du chien est raide et basse, et il se peut qu’il mue plus facilement lorsqu’il est nerveux.

Exemple de langage corporel d’un chien craintif :

Un chien soumis

Un chien qui est en soumission essaie de paraître petit et moins menaçant. Il peut baisser son corps au sol, ou même se retourner sur le dos pour exposer son ventre à son dominant.

Les oreilles : épinglées sur le dos

Les yeux : un chien soumis évitera le contact avec les yeux et louchera.

La bouche : Il y aura une tension autour de la bouche, et le chien pourrait tirer ses lèvres en arrière pour exposer ses dents de devant dans un « sourire soumis », qui ressemble à un sourire, mais qui est une façon de montrer de la retenue. Le chien peut aussi se lécher le museau fréquemment.

La queue : repliée ou tenue basse et se déplaçant en un mouvement lent et serré

Le chien peut également lever une patte avant dans un geste d’apaisement. Son mouvement général est lent, et son poids sera déplacé vers l’arrière pour paraître moins menaçant.

Exemple de langage corporel d’un chien soumis :

Un chien agressif

Un chien agressif est prêt à réagir à un facteur de stress.

Les oreilles : Selon la raison de l’agression d’un chien, il tiendra ses oreilles différemment. Il s’agit donc d’un scénario où il est essentiel de prendre en compte le positionnement de tout le corps d’un chien. Un chien craintif tiendra généralement ses oreilles en arrière et contre sa tête. Un chien sûr de lui et confiant se piquera les oreilles vers l’avant ou sur le côté.

Les yeux : le regard sera fixé sur le stimulus avec un regard dur et inébranlable, avec des rides sur le front.

La bouche : Il y a une tension autour de la bouche. Le chien peut aussi avoir des rides sur le museau ou une lèvre supérieure relevée, exposant les dents.

La queue : Ici encore, il faut tenir compte de l’ensemble du corps du chien. Un chien craintif peut tenir sa queue basse ou repliée avant un acte d’agression mais la relever pendant l’acte. Un chien confiant peut tenir sa queue bien au-dessus de son corps et il est possible qu’elle se tortille d’un côté à l’autre en un mouvement serré.

La fourrure peut être soulevée le long de la colonne vertébrale en piloérection (aussi appelée communément leurs hackles), en particulier au niveau des épaules et à la base de la colonne vertébrale près de la queue.

Le poids du chien sera déplacé vers l’avant dans une position « prête », avec les pattes raides. La posture générale du corps d’un chien agressif est rigide et tendue, avec un minimum de mouvements.

Exemples de langage corporel d’agressivité d’un chien et de confiance :

Vous venez de découvrir quelques comportement du langage corporel d’un chien. Il ne vous reste plus qu’à mettre tout cela en pratique !

formation de chien 100% vidéo

Laisser un commentaire

ATTENDEZ ! NE PARTEZ PAS MAINTENANT..

Récupérez votre GUIDE pour apprendre à DRESSER VOTRE CHIEN en 15 MINUTES PAR JOUR !